Le porteur d’histoire – Alexis Michalik

Par une nuit pluvieuse, au fin fond des Ardennes, Martin Martin doit enterrer son père. Il est alors loin d’imaginer que la découverte d’un carnet manuscrit va l’entraîner dans une quête vertigineuse à travers l’Histoire et les continents…

Un conte moderne…

Le porteur d’histoire s’ouvre de la même manière qu’on plongerait dans un ouvrage merveilleux.
Les premiers mots sonnent comme un conte de notre enfance, ils captent notre attention et éveillent instantanément notre curiosité et notre imaginaire.
Le spectateur est transporté dans une suite de péripéties à différentes époques, guidé par une récit fleuve qui lui permettra de connaître la fin de l’histoire liant tous ces personnages aux destins que rien ne semble unir.

Des meubles peuplent le décor. Tous ont des portes, des tiroirs, des compartiments, tous ouvrent un chemin vers ailleurs.

Ici, les histoires s’enchâssent les unes dans les autres, et chacune regorge de petits trésors.

Qu’est-ce que l’Histoire?

Mais peut-on comprendre l’Histoire et l’intégrer à notre réalité ? Quelles frontières se dessinent d’une époque à une autre ?

C’est ce questionnement que porte le texte d’Alexis Michalik.

Avec un choix de comédiens restreints campant de nombreux rôles, le public s’interroge sur ce qu’il peut y avoir de permanent à retenir chez l’Homme et son Histoire.

Personnages, suspense et rythme haletant…

Des personnages hauts en couleurs et forts parviennent à nous faire découvrir avec émerveillement les secrets qui peuplent cette Histoire. On découvre ainsi diverses personnalités atypiques et histoires personnelles à travers l’humour mais aussi l’émotion.
Dans cette pièce à suspens et au rythme haletant le public voyage d’âge en âge pour en retirer une expérience aussi divertissante que stimulante pour son imaginaire.

Il en vient à connaître le poids et le bienfait qu’implique de porter une histoire.

Claire Noual

Metteuse en scène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *